Clicky

Communiqué de presse “Deux avions de passagers s’écrasent, tuant tout le monde à bord….”

C'est le nombre de personnes qui meurent sur les routes de l'UE chaque semaine :

Bruxelles - Un nouveau rapport du Conseil européen de la sécurité des transports montre que les progrès en matière de sécurité routière dans l'Union européenne stagnent depuis quatre ans. L'organisation affirme que les gouvernements ont besoin d'une forte volonté politique, de mesures urgentes et d'investissements substantiels dans des infrastructures sûres pour réduire les 500 décès qui surviennent sur les routes de l'UE chaque semaine.

Le nombre hebdomadaire de morts sur les routes de l'UE équivaut à deux avions de ligne qui s'écrasent et tuent tout le monde à bord.

Le dernier rapport sur l'indice de performance en matière de sécurité routière (PIN) montre que les États membres de l'UE luttent pour faire une percée : 25 250 personnes ont perdu la vie sur les routes de l'UE en 2017. Bien que la mortalité routière ait diminué de 2 % l'an dernier, elle n'a diminué que de 3 % sur quatre années entières depuis 2013.

Ce chiffre est nettement inférieur à la diminution de 6,7 % nécessaire chaque année pour atteindre l'objectif de l'UE de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes d'ici 2020. Jusqu'à présent, l'Estonie et la Grèce sont les seuls pays de l'UE qui semblent sur la bonne voie pour atteindre cet objectif.

Pour la première fois en 12 ans depuis que l'ETSC a lancé son programme d'indice de performance en matière de sécurité routière, l'organisation ne décernera son prix annuel pour les progrès et le leadership en matière de sécurité routière à aucun pays.

Dans une évolution positive, la Commission européenne a annoncé le mois dernier un nouveau paquet législatif majeur en matière de sécurité routière qui pourrait prévenir plus de 2 000 décès par an d'ici la fin de la prochaine décennie grâce à des normes plus strictes en matière de véhicules et d'infrastructures. Mais les États membres de l'UE et le Parlement européen doivent encore approuver les propositions, et une série de mesures plus immédiates seront nécessaires pour réaliser rapidement des progrès significatifs.

Antonio Avenoso, directeur exécutif du Conseil européen de la sécurité des transports, a déclaré :

"Si deux avions de passagers tombaient du ciel chaque semaine en Europe, la réponse publique et politique serait transformationnelle.  Et les améliorations de la sécurité aérienne en Europe au cours des cinquante dernières années n'ont été que cela.  Nous avons maintenant besoin d'une approche de la sécurité routière à l'échelle du système."

Partager

A propos des cookies sur notre site web

Cliquez ici pour accepter notre Politique de confidentialité et Politique de Cookies, et nous autoriser à utiliser des cookies sur ce site. Lire la suite...