Clicky

Dans un vote décisif, les eurodéputés renforcent les normes de sécurité vitales des véhicules

La Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement européen (IMCO) a approuvé une série de nouvelles normes de sécurité pour les véhicules.

Ces mesures comprennent de nouveaux critères de protection contre l’impact (crash-tests), l’installation obligatoire de systèmes d’assistance à la conduite, notamment le freinage automatique d’urgence (AEB) avec dispositif de détection des piétons et des cyclistes, adaptation intelligente de la vitesse (ISA) avec possibilité, à tout moment, de reprise en mains du véhicule par le conducteur, et système de maintien de trajectoire d’urgence (Emergency Lane Keeping), ainsi qu’une nouvelle norme de vision directe pour les poids lourds et les bus, qui vise à permettre aux chauffeurs de ces véhicules de disposer d’une meilleure vue des autres usagers de la route autour de leur véhicule. 

CONTACTEZ-NOUS POUR PLUS D’INFORMATIONS

Ces exigences, qui ne s’appliqueront qu’aux véhicules neufs, comprennent aussi l’installation d’enregistreurs de données routières (EDR - Event Data Recorders), qui enregistrent les informations essentielles du statut d’un véhicule dans les instants précédant une collision et qui, tout comme dans le secteur aéronautique, sont susceptibles d’aider les enquêteurs à mieux comprendre les causes des collisions engendrées, en vue de les prévenir plus efficacement à l’avenir.

Antonio Avenoso, Directeur exécutif du Conseil européen pour la sécurité des transports, a déclaré :
« Cette législation représente un grand pas en avant pour la sécurité routière en Europe, et pourrait sauver 25 000 vies humaines dans les quinze années suivant son entrée en vigueur. »

« Dès lors, les négociations finales entre le Parlement, les états membres et la Commission européenne devraient démarrer aussi vite que possible.  La dernière adaptation des normes de sécurité minimales des véhicules au sein de l’UE date de 2009, il n’y a donc pas de temps à perdre. »

Tandis que ce vote se focalisait sur les mesures de sécurité des véhicules, les législateurs européens tentent également de parvenir à un accord définitif sur les exigences en matière de gestion de la sécurité des infrastructures, un complément indispensable au point précédent qui pourrait encore venir sauver plusieurs milliers de vies supplémentaires.

Partager

A propos des cookies sur notre site web

Cliquez ici pour accepter notre Politique de confidentialité et Politique de Cookies, et nous autoriser à utiliser des cookies sur ce site. Lire la suite...